Rapport d'Aout 2013: Dernier rapport de Javier avant son départ - Bienvenue Adriana!

1er Aout 2013 - Saraguro

Bonjour a tous les amis de Pierre pour Saraguro

Sans vraiment réaliser, je suis en train d'écrire mon dernier rapport d'avancement du projet de la maison de jeunesse Mashi Pierre a Saraguro. Beaucoup de sentiments se mélangent en commençant a écrire cette mise a jour du blog mais je préfères en pas les mêler avec ce rapport et écrire séparément une lettre d'au revoir. Pour l'instant, je vous écris les dernières nouvelles et il y en a pas mal depuis le dernier rapport en Mai!

1er Aout 2013 - Saraguro

Bonjour a tous les amis de Pierre pour Saraguro

Sans vraiment réaliser, je suis en train d'écrire mon dernier rapport d'avancement du projet de la maison de jeunesse Mashi Pierre a Saraguro. Beaucoup de sentiments se mélangent en commençant a écrire cette mise a jour du blog mais je préfères en pas les mêler avec ce rapport et écrire séparément une lettre d'au revoir. Pour l'instant, je vous écris les dernières nouvelles et il y en a pas mal depuis le dernier rapport en Mai!

Entre temps donc, nous avons pu avancer a la constitution d'une structure juridique qui permette que la Maison de jeunesse soit reconnue comme une fondation autonome équatorienne. Ainsi, la Fondation « Casa de Juventud Mashi Pierre Saraguro » compte désormais une directive, 12 membres (la moitié sont des jeunes) et est en cours d'approbation du MIES (Ministre de l'insertion économique et sociale). Ce qui, entre autre choses importantes comme le lien formel entre la population locale de Saraguro et le projet ou l'inclusion des jeunes dans la directive, va nous permettre l'embauche officielle de Adriana Camacho comme coordinatrice de la maison de jeunesse.

Adriana a déjà commencé a se familiariser avec son travail depuis le 15 Juillet dernier et depuis le 1er Aout, est l'unique coordinatrice du projet maintenant que je suis parti de Saraguro. Je n'arrive pas très bien a expliquer le sentiment de sécurité et de confiance que me donne le fait que Adriana devienne la coordinatrice mais le destin nous a apporte une personne ouverte et diverse (tout comme la maison de jeunesse), qui a tout de suite su nouer le contact avec les jeunes y qui surtout est très enthousiasmée par le projet.

Durant la visite de Hubert et Anne-Marie, nous avions discute avec le syndicat de professeurs (UNE) qui nous prête le local actuel et nous avions obtenu le prêt du local annexe de la même taille que le premier (120m2) . Durant les derniers mois, nous avons réalisé les travaux de restauration du local qui était en mauvais état lorsque nous l'avons reçu. Il faut remercier de nouveau les jeunes et les enfants qui, avec l'accompagnement de Fani, on réalisé un énorme travail pour la restauration du local.

Grace a l'agrandissement avec ce nouveau local, nous avons enfin l'espace suffisant pour implémenter une petite cafétéria qui nous l'espérons pourra petit a petit contribuer a l'autosuffisance financière de la maison (en plus des revenus qui viennent des cours que la maison donne).

Il faut cependant préciser que malgré les efforts réalisés, nous n'avons pas encore réussi a formaliser avec un accord écrit le prêt des 2 locaux et l'accord reste un accord verbal et donc instable même si il n'y a pas de signal portant a croire que cet accord puisse être rompu. Nous continuons a respecter notre part de l'accord en restaurant et entretenant les locaux.

Pour le reste, la Maison continue avec la même vie, la même force depuis déjà plusieurs mois. Avec a chaque fois une participation majeur d'un groupe de 8 jeunes et la participation occasionnelle de 50 autres jeunes, adultes et enfants entre les différentes activités et cours. Durant les derniers mois, nous avons continué les cours d'anglais, français, couture, guitare et informatique ainsi que les projections de cinema pour les enfants et les jeunes. Avec en plus des activités ponctuelles comme :

Une représentation théâtrale.

Deux cours de sauvetage et de premiers soins avec le corps des pompiers

Conference sur l'Inti Raymi / Dialogue interculturel des savoirs.

Participation a une porte ouverte de la mairie de Saraguro ou nous avons pu exposer nos travaux y entamer des relations avec diverses institutions publiques équatoriennes

Commencer une campagne de recyclage de bouteilles en plastiques qui se vendront a une entreprise de recyclage de Loja ce qui apportera un petit revenu a la Maison, en plus d'apporter au jeunes une réflexion sur l'environnement.

Avec le début des vacances scolaires, l'activité de soutient scolaire est interrompue et il y a donc moins d'enfants. Même si nous devons bien dire que leur énergie et leur joie nous manquent bien, cela nous permet d'avoir plus de temps avec les jeunes d'établir avec eux une relation plus proche et de confiance qui permet d'approfondir le travail social a proprement parler qui est une des mission principale de la Maison.

L'arrivée des vacances a provoqué plus d'intérêt chez les jeunes et les enfants car ils ont pu réaliser plus d'activités durant les vacances. Nous avions prévu a cet effet un agenda d'activités supplémentaires :

Cours de dessin

Séminaire de graffitis et art urbain

Theatre et marionnettes (Octobre)

Petite école de réflexions sociale, politique et d'engagement. (A partir de Septembre)

Cours de danse tropicale pour les jeunes et les enfants

Cours de danse traditionnelle de Saraguro pour les enfants

Le rêve de convertir la Maison en un espace plus politique (dans le bon sens du terne, comme véhicule de la conscience civique et de l'engagement actif dans sa communauté) est aujourd'hui plus proche avec la préparation d'un accord avec la fondation Savia Roja pour la réalisation d'une école de pensée sociale, politique et d'engagement dans laquelle différents thème seront abordes durant l'année comme les systèmes socio-économiques, le capitalisme, l'environnement, les alternatives au capitalisme, engagement et associations des jeunes, droits, sexualité...

C'est un premier pas jusqu'a réaliser l'ambition de la Maison de jeunesse comme un lieu pour l'éducation, la prise de conscience.

Pour aider les jeunes, la nouvelle coordinatrice du projet et toute l'équipe avec toutes ces activités, nous avons conclus un accord avec l'association espagnole PANDORA grâce auquel deux volontaires vont venir a partir du mois de Septembre pour collaborer au projet, Almuneda pour 1 an et Andoni pour 3 mois.

Et ainsi, avec toutes ces bonnes nouvelles et perspectives d'avenir, je termine ma propre participation au blog (mais pas a la Maison des Jeunes qui continuera a être dans mon coeur et dans ma tête et que j'espère pouvoir continuer a aider a distance!).

Un grand salut depuis Saraguro !

Javi