A Saraguro, les enfants et les jeunes étaient en vacances en juillet et août. Pendant ces deux mois, la Casa a accueilli beaucoup de monde ! En effet, si une partie des enfants quittent Saraguro pendant les vacances pour rendre visite à des parents dans d’autres régions du pays, la plupart restent à Sarguro pour travailler (ils ont des petits boulots comme cireurs de chaussures, vendeurs au marché…) ou sont livrés à eux-mêmes toute la journée. Une fois les derniers examens finis, la Casa était ouverte aux enfants tous les après-midis pour jouer et faire des activités manuelles. Entre 15 et 20 enfants venaient tous les jours pour jouer au UNO, aux échecs, à la bataille navale mais aussi colorier, couper, coller, décorer le local. Au mois de juillet, nous avons également organisé deux sorties avec 15 enfants, dans des lieux un peu en dehors de Saraguro. Les enfants ont pu jouer à des jeux de plein air et s’amuser quelques heures et étaient ravis de sortir du cadre habituel de la fondation.

P7180144.JPG

Pendant ces deux mois de vacances, Clémence a également donné 6 heures de cours d’anglais dans l’école d’une communauté de Saraguro, Yucucapac. Cette école n’ayant pas assez de fonds pour embaucher un professeur d’anglais, la directrice a fait appel à la fondation Mashi Pierre pour donner des cours et que ses élèves ne soient pas en difficulté en arrivant au collège. Cette expérience a été très positive et Clémence devraient continuer à donner des cours jusqu’au mois de janvier 2016.

IMGP6767.JPG

Le samedi 8 août, quelques jeunes de la fondation ont participé au « dia de la juventud » organisé par une organisation de jeunes indigènes. Après un défilé la matin, différentes activités ont été organisée sur la place principale de Saraguro (concours de danse, de dessin, course de motos) et une soirée festive avec plusieurs groupes de musique en live a clôturé la journée. Cet événement s’est bien déroulé mais la collaboration entre jeunes métisses et jeunes indigènes est toujours très délicate : chacun travail de son côté et il est difficile d’accepter l’aide de l’autre !

Début septembre, une nouvelle volontaire est arrivée à Saraguro pour aider Clémence à la gestion quotidienne de la fondation. Elodie a 25 ans et travaille depuis plusieurs années auprès de jeunes en insertion dans le département de l’Isère. Elle s’est engagée auprès de la fondation Mashi Pierre pour une durée de 6 mois.

IMGP9875.JPG

En France l'association "Les amis de Pierre pour Saraguro" organise le vendredi 6 novembre prochain une soirée film en collaboration avec l'association des donneurs d'organes.Un très beau documentaire sur cette réalité du don d'organes qui fait réfléchir. Cette soirée aura lieu à 20h15 salle des trois Mâts quartier des Justices à Angers, entrée libre. La quête "chapeau" sera reversée à l'association pour la Casa Mashi Pierre de Saraguro.