mercredi, mai 30 2018

Nouvelles de la Casa de la Juventud Mashi Pierre Saraguro

Bonjour a tous, Depuis, le mois de Décembre beaucoup de choses ce sont passés. En premier lieu, notre chere Elisabeth Tichon, coordinatrice de la fondation depuis 2 ans, a terminer sa mission et nous a quitté en fin janvier pour rentrer en belgique. Evidemment plusieurs fete ce sont succeder pour son depart entre lesquelles une soirée pizza avec les menbres de la fondation. Le 14 Fevrier, est donc arriver une nouvelle volontaire de solidarité international Elisabeth Picquart, deja bien installer dans son nouveau role de coordinatrice. Voilá ces premieres impressions : ‘’Bonjour a tous, c’est une joie d’etre arrivée en Equateur et plus specialement a Saraguro. Tous le monde est tres accueillant et je me fait petit a petit a la langue et aux differents noms des comunidads dont certains ont beaucoup de mal a rentré! J’espere vous tenir informer regulierement des dernieres info de Saraguro. A tres bientot !’’ en fin février, mous avons accueillis aussi Estelle et Vincent qui arrivent a Saraguro accompagner de leur 2 enfants Marius et maxime. Vincent vient nous aider a rebattir deux nouvelles pieces pour la fondation et Estelle nous donne un coup de main dans les écoles et a la fondation l’apres midi. Leur deux enfants suivent l’ecole dans la comunaute de yucucapak.

Voila notre nouvelle equipe au grand complet !!!

29432239_181621999291040_1287934402317134390_n.jpg

Notre mois de mars à Saraguro a été rempli comme un agenda de ministre…. En effet, la fete du canton de Saraguro, a durée 3 semaine, elle a débuter Le 2 mars par le grand défilé des reines et des « Comunidades ». Nouvelle occasion de musique, défilés, costumes chatoyants ! Invités de la communauté de Gunudel nous avons participer au défilé en ayant pour role de jouer les touristes Diego était impayable .

29186365_178324709620769_7102843070320955413_n.jpg

Dimanche 4 Mars se fut le dimanche culturel, c’est toujours pour nous un moyen de promouvoir la fondation « Mashi Pierre » et rencontrer les gens. Ce mois-ci nous avions décidé de faire des crêpes, Les enfants de la Fondation nous ont accompagnés toute la journée et nous ont beaucoup aider.

29067092_178311236288783_5088777186363979518_n.jpg

Le 10 mars ce fut le 196ème anniversaire de l’indépendance de Saraguro. Ce fut quelque chose ! Nous avons pu assister au passage de la Municipalité et des Reines nouvellement élues, puis de toutes les écoles, chacune rivalisant de costumes chatoyants, orchestres, danses… Dès février, dans les rues de Saraguro, nous voyons des jeunes armés de leurs xylophones qui répétaient pour le grand défilé ! Nous avons été impressionnés par la qualité des prestations des uns et des autres, par les habits cousus spécialement pour cette occasion, tous plus jolis les uns que les autres… En tant qu’association, la Mairie de Saraguro nous avait demandés de défiler également. Ce que nous avons fait en fin de défilé, ce qui nous a permis de voir tous les participants avant nous… Cette fête a fait venir s’installer à Saraguro, pour environ 2 semaines, beaucoup de commerces ambulants qui avaient élu domicile dans notre rue…

29104396_178313789621861_9129341931933731056_n.jpg

Deux jours à Cerro de Arcos Le 17 mars, toute l’equipe de volontaire de la fondation a participer a un seminaire a Cerro de Arcos, un refuge de Haute montagne a 3700 m d’altitude lieu propice pour la tranquillité, la concentration et le travail…. C’est deux jours nous ont permis de reflechir sur notre engagement au sein de Mashi Pierre. Nous avons pu faire une belle randonné vers le sommet lieu magique et mystérieux ou nous nous sommes promener entre les roches et les arbres ancestraux. Entourer d’une brume épaisse.

29432211_181621769291063_4512646285727751034_n.jpg

Le 21 mars, jour d’équinoxe nous avons participer au PAWKAR Raymi. Nous avons été invités par la « Comunidad » de Gunudel, là où habite Linus, le jeune allemand qui nous aide à la Fondation… Il y a eu les danses traditionnelles, le défilé des chefs qui arboraient tous de très jolis totems fleuris, l’hommage à la PACHAMAMA à qui ils offrent beaucoup de fleurs, puis le traditionnel « caldo ».

Il nous reste à vous parler du jour de Pâques à Saraguro. Les différents offices de Semaine Sainte ressemblent beaucoup à ce qui se fait en France, mais en plus nombreux. Par contre, le dimanche de Pâques, un défilé a précédé l’heure de la messe et nous avons assisté à une jolie tradition. De l’Eglise sont sortis en procession Marie voilée de noir et Jésus. Chacun a est parti d’un côté de la place vers une sorte de reposoir accompagnés par des musiciens et deux sortes de « diables » espiègles…Le mélange du sacré et du païen est toujours étonnant… Puis, les 2 processions ont fait demi-tour pour revenir vers l’Eglise. Là, un portique avait été dressé à l’entrée, une petite fille indigène habillée en ange installée sur une planche et hissée en haut…Au passage de la Vierge Marie voilée de douleur, la petite fille a été descendue pour enlever le voile noir car Jésus est ressuscité ! Alléluia ! Jolie tradition au demeurant.

Enfin, least but not least comme on dit en anglais, en avril nous avons eu une assemblé extraordinaire pour accueillir de nouveau membres équatoriens et une assemblée générale pour la élection de la nouvelle directive locale. En remerciant vivement les membres du vieux bureau, en particulier le President Doctor Vacacela, pour leur travail fait et leur investissement, nous acculions avec plaisir notre nouvelle President Maria Mercedes Quizhpe Quizhpe, Jhonny Cabrera Vice-président, Pablo Armijos Secrétaire et Laura Namcela Trésorier.

Ici notre President Mercedes, deja au boulot avec les enfant :

31195564_197898034330103_5941452237692075987_n.jpg

En esperant que vous appréciré ! A tres bientot !

jeudi, décembre 28 2017

Article blog décembre 2017

Bonjour a tous,
avant tout, nous vous souhaitons un joyeux noël et une heureuse année 2018!!!! Voici, quelques nouvelles de la Casa:

Anne Boissinot a rejoint notre équipe: elle est chargée de faire une évaluation sur les besoins pour les cours d anglais des écoles communautaires et notre moyen d’intervention. Elle donne aussi des cours dans 2 nouvelles écoles communautaires, San Antonio de Cumbe (métisse) et Ñamarin (indigène), et appuie les autres volontaires les après-midis avec les enfants de la Casa. Voici notre équipe au complet:

Picture1.png

Avec l’apport de tous les volontaires, les activités de la Casa continuent à plein régime, avec de multiples idées et initiatives. En particulier pour les fêtes de Noël ; divers activités ont été mise en place, tel que la réalisation des cartes de voeux, décorations et cuisine. Nous avons aussi organisé une randonnée dans la ferme d un habitant, joli endroit ou nous profitons pleinement avec les enfants pour jouer plusieurs fois dans l’année.

Picture2.png

Dans ce même esprit, les volontaires ont mise en place une activité spéciale avec le Centre pour personnes agees . Pendant toute une matinée nos volontaires ont animé différents ateliers avec une cinquantaine de personnes âgées : création de cartes de noël, réalisation de petits object avec l’argile et cuisine, pour préparer le gouter et le déjeuner.

Picture3.png

Une campagne solidaire, « Mains qui donnent, mains qui recoivent » à été réalisée pour Noël, grâce à l’initiative de Jhonny, notre jeune vice-président. L’initiative, avec l aide de différents institutions locales comme la Croix Rouge, le Conseil de Droits, Radio Montalvo (la radio on-line que nous hébergeons dans les locaux de la fondation), le réseau des jeunes Red Interquorum et les 2 Miss de Saraguro, consistait dans la promotion d’une récolte solidaire des vêtements et jouets nouveaux ou en bon état et de la nourriture à longue conservation, pour en faire des kits à distribuer aux personnes vulnérables du canton, les personnes handicapées, personnes âgees, enfants abandonnés et famille des communautés les plus éloignées.

Picture4.png

Enfin, les fêtes arrivent! Décembre est le moment de fêter non seulement Noël, qui ici uni aux éléments de la tradition catholique tout une série de personnages et célébration indigène dans un syncrétisme unique au monde, mais aussi du Kapak Raymi, la fête indigène pour célébrer l’équinoxe (21 de décembre). Ici nous avons le plaisir de partager avec vous quelque photos de l’année dernière pour vous donner l’envie de venir nous visiter en occasion des prochaines fêtes !!!

Picture5.png

Et voila, pour cette fin d'année 2017 !

Nous vous retrouvons bientot avec des autres nouvelles de la Casa de la Juventud Mashi Pierre Saraguro. Joyeux noël et joyeuse annee 2018!!!!

mercredi, octobre 25 2017

Les nouvelles de la Casa en ce fin d'Octubre

Bonjour a tous, c’est avec grand plaisir que nous vous présentons la nouvelle Casa de la Juventud Mashi.Pierre , qui est enfin prête!

21752134_1040974622703595_5579822437237475867_n.jpg

En juin nous avons beaucoup travaillé pour aménager un nouveau siège de la fondation, grace à l’appui des tous les volontaires, les membres locaux et la guide d’un chef maçon. Notre nouvelle maison, est beaucoup plus adaptée au travail avec les enfants, elle a un jardin ou nous avons l’intention de faire un potager avec les enfants et…. elle est beaucoup moins chère, ce que nous permettra de réinvestir un bonne partie de l’argent du loyer dans la réalisation de plus d’ateliers et projets. Maintenant, elle est aussi bien décorée grâce à l’aide d’un artiste local qui a organisé un atelier peinture avec les enfants pendant les vacances.

Collage_nueva_casa.jpg

Voici déjà presque deux mois que nous avons accueilli deux nouveaux volontaires  à la casa : Alicia jeune française de 21 ans  qui a une licence en droit et langues étrangères : elle nous aide principalement  à donner des cours d’anglais dans 5 communautés différentes.  Quand à Linus qui vient d Allemagne et qui a 18 ans , il travaille au soutient scolaire avec les enfants et prépare les activités de l’après midi.  Ils seront tous les deux présents à Saraguro durant 1 an , ils se sont déjà bien adaptés et les enfants les apprécient déjà beaucoup comme vous pouvez le constater sur les photos....

Alicia_et_Linus.png

Voici le témoignage d’Alicia et Linus :

“J’aime beaucoup être à Saraguro, les enfants sont super mignons et je ressens que mon travail est très important et bien reconnu dans les communautés où j’ai le plaisir d’aller. Tout les monde m’accueille très bien et je me sens intégrée à Saraguro” Alicia Bellocq

“Vu que je vis dans une famille indigène, j’ai connu beaucoup des gens de la communauté et je suis en train de découvrir la culture locale et en particulier la gastronomie: je mange beaucoup de mais, de patate, de riz … et ma famille m’ai accueilli comme un fils !” Linus Tubbesing

L'aide des cours d'anglais auprès des communautés indigènes est un axe de développement récent qui va faire l'objet d'un bilan et d'un diagnostic auprès des communautés et des institutions locales afin d'évaluer les besoins pour l'avenir et connaître notre position par rapport à l'institution éducative du pays. Anne, française, enseignante d'espagnol à Cholet, s'est proposée providentiellement de partir six mois à Saraguro pour tracer les contours de ce diagnostic.

Début octobre, nous avons fêté le 5ème anniversaire de la fondation : au programme marche pour les droits de l homme, grande journée conviviale avec les membres de la fondation, et enfin le fameux festival du cochon d’Inde le dimanche 8 octobre avec aussi de nombreux spectacles…

Collage_Aniversario_2017.jpg

En France l'association s'est mobilisée, une quinzaine de membres,  pour faire du jus de pommes bio au profit de la Casa.

A très bientôt pour d’autres nouvelles

mercredi, février 1 2017

Nouvelle de Janvier 2017

16427478_910377925763266_2993397444326733238_n.jpg

Bonjour à tous, Nous voudrions tout d’abord vous souhaiter une très belle année 2017 remplie de projets, comme c'est le cas ici à la casa… Nous voudrions aussi remercier chaleureusement Apolline et Cecile qui ont travaillé durement avec nous de septembre à décembre en tant que volontaires. Elles sont reparties en France cette semaine et nous leur souhaitons le meilleur pour la suite ! Dès ce début de février nous allons accueillir Camille pour 6 mois et Margot pour 2 mois. 2 nouvelles volontaires qui viennent renforcer notre équipe ! Cela permettra aussi d’aider plus d’écoles dans les communautés au niveau des cours d'anglais… En ce qui concerne les nouvelles de ces derniers mois, nous avons pu notamment fêter Noël avec les enfants et les personnes du troisième âge lors d’un festival du Tamal le 18 décembre (le tamal est une spécialité locale à base de purée de maïs qui se mange beaucoup lors des fêtes de Noël), Des adolescents y ont organisé des jeux aussi bien pour les plus jeunes que pour les plus expérimentés… Nous avons eu aussi le plaisir d’accueillir dans les locaux de la casa tout le matériel nécessaire pour installer une radio en ligne (www.fmradiomontalvo.com) : des programmes de musique ont déjà commencé, et bientôt commencera un programme réalisé par des jeunes femmes qui y parlent de leur vision du monde et du rôle de la femme dans la société… Durant les prochains mois, un gros projet de sensibilisation sur des thématiques sociales va se mettre petit à petit en place. Il s’’intitule « Campagne Permanente pour la Paix et la Multiculturalite », il s’adresse principalement aux jeunes, avec notamment une formation de 6 mois sur des techniques d’animation, des ateliers d’épanouissement personnel, thématiques sociales, et il est envisagé de créer un groupe de jeunes formateurs actifs sur le territoire. Ce groupe continuera ensuite les activités de sensibilisation sur certains des problèmes sociaux qui touchent le canton Saraguro: violence intra-familiale, question du genre, grossesse précoce, droits indigènes, alcoolisme, abus des drogues, etc. Enfin, nous continuons notre travail au quotidien avec les enfants qui viennent chaque jour, faire leur devoirs, jouer, écouter des contes, suivre un atelier d’apprentissage à la lecture ou encore suivre des cours d anglais… A très bientôt pour des autres nouvelles de la casa…

mardi, novembre 22 2016

Derniers nouvelles de la Casa de la Juventud Mashi-Pierre

Bonjour à tous! Désolé d’être resté silencieux quelques temps, mais ces derniers mois nous avons eu autant d’activités que de nouvelles experiences ce qui ne nous a pas permis de trouver 5 minutes pour écrire… Voici donc quelques nouvelles de la Casa pour vous tenir au courant.

Les activités régulières de la Casa de la Juventud continuent cette année scolaire avec l’aide aux devoirs, les cours d’anglais pour les enfants, la bibliothèque, le cinéforum, et l’appui psychopédagogique. De plus, des cours de Français pour enfants et adultes ont été mis en place et nous avons commencé à donner des cours d’anglais dans une troisième école communautaire. Cet été, notre vice-president Jhonny a donné des cours d’informatique pour enfants et adultes, et au vu du bon fonctionnement de ces derniers, nous avons décidé de continuer aussi cette activité : un nouveau cours va démarrer bientôt, en collaboration avec la médiathèque municipale de Saraguro. L’été 2016 a été riche d’événements spéciaux, en particulier en Juillet, nous avons reçu un groupe de jeunes lyonnais dans le cadre d’une experience de volontariat solidaire. Un quinzaine de jeunes entre 16 et 18 ans, accompagnés par leurs animateurs du Centre Social George Levy de Vaulx-en-Velin, ont pu vivre 3 semaines d’experiences extraordinaires en Equateur en participant à différents chantiers à Saraguro, Quito et à la côte, et en découvrent une partie de ce beau pays. De plus, la Casa a accueilli 8 jeunes qui, pendant 2 semaines, ont jonglé entre les activités avec les enfants et un chantier de travail avec les femmes de L’École Agro-Écologique de Saraguro, avec lesquelles ils ont partagé un peu de jardinage tout en apprenant beaucoup sur la culture traditionnelle des indigenes. Ensuite, Diego et Elisabeth ont accompagnés les deux groupes réunis à la découverte du Rio Nangaritza, aux portes de l’Amazonie, et à un chantier de reconstruction dans un village côtier très affecté par le séisme d’Avril 2016.

Collage_chantier_jeunes_francais.jpg

En Août, nous avons organisé un cours d’éducation artistique. Grâce à la participation d’un jeune professionnel mexicain qui pendant une semaine a guidé les enfants à la découverte des techniques artistiques et à la prise de confiance en soi, surtout sur leur capacité à bien dessiner. Le cours s’est terminé avec la réalisation d’une magnifique peinture murale avec des motifs de la tradition locale que les enfants ont peint sur la façade de la Casa.

DSCN1849.JPG SDC11633.JPG

À partir de Septembre et jusqu’à Décembre deux nouvelles volontaires françaises ont rejoint nôtre famille : merci beaucoup à Apolline et Cecile pour l’intensité, l’énergie et la motivation qu’elles apportent tous les jours à la Casa autant que pour les cours d'anglais dans les écoles des communautés indigènes.

Apo-Ceci.jpg

En ce qui concerne les activités spéciales de la fondation et les initiatives des membres locaux, nous sommes très heureux de partager avec vous des nouvelles concernant une étape fondamentale de la Casa : en Septembre, nous avons organisé notre quatrième anniversaire avec un programme intensif d’activités sociales, culturelles et artistiques que nous avons fêté du 6 au 9 Octobre.

Marcha_derechos.jpg Kallpana_Mashi-Pierre.jpg

Nous avons organisé : une marche pour l’interculturalité et les droits; un marathon pour enfants dans le centre ville; une démonstration de la Croix Rouge sur le comportement a adapter en cas d’urgence; la distribution auprès des institutions et activités commerciales locales de plantes ornementales et fleurs dans des vases fait à la main avec les enfants; une journées artistique avec des expositions d’art dans la Casa et démonstration “d’art en vie” dans les rues de Saraguro (une sorte de flashmob); un concert avec la participation de différents artistes et; le Premier Festival de Cuy de Saraguro, grand événement de promotion touristique, culturelle et gastronomique.

Arte_en_Vivo.jpg Exibiciones_en_la_Fundacion.jpg

La participation aux événements a été massive et enthousiaste. Pour l’organisation et la coordination nous avons reçu l’aide de toutes les institutions de Saraguro (Municipalité, Conseil pour la Protection des Droits, District éducatif du Ministère de l’Education, Écoles du centre et Centres Educatifs Communautaires, Communautés indigenes, Centre spécialisé pour enfants handicapées, Groupe des Anciens, Groupes de femmes, Associations de Jeunes et commerçants locaux) et nous avons créé des bases solides pour pouvoir developper de nombreux futurs projets dirigés en faveur des categories défavorisées du canton Saraguro.

Collage_Cuy.jpg

Pour finir, last but not least comme on dit en anglais, fin octobre, nous avons reçu la visite d’Anne-Marie et Hubert de l'association française qui nous soutient. Pendant leur séjour, les questions de fond ont pu être abordées avec les bénévoles, les volontaires ainsi qu'avec les membres de la Fondation, notamment au cours de l’assemblée générale du 31 octobre. Avec Hubert et Anne-Marie, nous avons aussi partagés de très bons moments en visitant les alentours de Saraguro et le parc Nacional du Podocarpus.

DSC_9395.JPG

Merci de nous suivre… et à bientôt avec des autres nouvelles de la Casa!

jeudi, juin 16 2016

Dernières nouvelles de la Casa ...

Bonjour à tous!

Voici quelques nouvelles de la Casa pour vous tenir au courant des événements qui se sont passé ces derniers temps …

Les activités régulières de la Casa de la Juventud continuent, avec l’aide aux devoirs, les cours d’anglais à la Casa et dans l’écoles communautaires, la bibliothèque, le cineforum, l’atelier tricot et l’appui psychopédagogique. On a aussi fêté la journée de l’enfance avec des jeux dans la place central du village et un goûter partagé à la Casa avec les enfants.

carta_dia_nino__1_.jpg

Dans notre objectif d’être des appuies pour la jeunesse, on a activement soutenu les autres associations locales et le Gouvernement Cantonal, à la planification et coordination d’un Chantier de 2 jours envisageant la construction d’un réseaux cantonale de la Jeunesse de Saraguro. L’ objectif partagé est celui d’unir les différentes forces à disposition pour planifier et organiser des projets communs et que toutes les paroisses du canton en collaboration directe avec le gouvernement local puissent en bénéficier. Pour cette occasion, on a reçu aussi la visite, et l’aide, de toute l’equipe équatorienne d’Une Option de Plus, association qui a envoye notre volontaire Diego.

Screen_Shot_2016-06-08_at_12.40.58.png

Les projets que nous avons mis en place en avril ont grandi et s’ont prêts à être mis en place: on a avancé dans la planification du stage de peinture murale, et la venue des jeunes français s’approche…. et on est prêt! Ils arriveront à Saraguro vers le 20 Juillet pour une semaine intensive dans la Casa ou ils pourront travailler avec les enfants, partager des expériences avec les femmes de la Coopérative Agricole locale et des ateliers d’artisanat locaux, découvrir la vie locale et visiter les alentours. Nos volontaires Diego et Elisabeth accompagneront les jeunes aussi les 2 semaines suivantes du projet, initialement à la côte dans un chantier de volontaires a l'endroit ou s'est produit le séisme, et après dans une expérience de découverte dans l’Amazonie.

Certains membres de la fondation ont aussi proposé des nouveaux projets que l’ on est en train d’évaluer et planifier, notamment un cours d’informatique à la Casa pour jeunes et adultes intéressés, et un projet radiophonique focalisé sur la transmission orale de la culture Saraguro, grâce à des émissions hebdomadaires où des jeunes intervieweront de vive voix des personnes dépositaires du savoir traditionnel pour partager leurs histoires avec toute la communauté.

Pour finir, nous voudrions partager avec vous un petit commentaire sur l’expérience vécue par notre Volontaire Diego, qui en debut du mois de mai est allé pour 2 semaines comme volontaire à San Vicente, en face à la ville de Bahia, auprès des sinistrés du tremblement de terre. Il a participé, avec d’autres volontaires provenant des différents coins du monde, à la préparation et distribution d’environ 4000 rations alimentaires par jour, aussi ils ont pu mettre en place des interventions de reconstruction de maisons temporelles et d’animation avec les enfants dans des quartiers périphériques fortement touchés pas le séisme :

Collage_intervencion_costa.jpg

"L’expérience a été très dure physiquement et émotionnellement, mais l’intensité des sentiments partagés avec les enfants, les histoires des personnes qui restent positives et avec une grande force de volonté malgré qu’ils aient tout perdu, l’immense soutien reçu par les autres volontaires avec lesquels s’est instaurée une relation profonde, la force qui vient du fait de voir qu’il y a plein de gens qui partagent les mêmes valeurs et perspectives d’action sans regarder son propre profit, m’ont donnés une force énorme, la certification que je suis sur le bon chemin, un surplus d’énergie pour bien accomplir ma mission auprès de la Casa de la Juventud et pour continuer à être présent là ou maintenant il y a plus de besoins : à côtés de ces sourires, ces larmes, ces câlins, ces cris de joie, ces yeux profonds dans lesquels on peut voir toute l’immensité qui court entre la souffrance passé, la joie de vivre du présent et le plus grand espoir pour le future …"

pour en savoir plus lisez l'article complet: experience_poste_rojo.pdf

Merci de partager… et à bientôt avec des autres nouvelles de la Casa!!!!

mercredi, mars 2 2016

Atelier d'épanouissement personnel

Ce lundi 29 février, la fondation Mashi-Pierre à coopéré à l’organisation d’un atelier-séminaire d’épanouissement personnel dénommé « Fais-moi sentir importante » et tenu pour une psychothérapeute colombienne. 38 personnes ont participé à l’événement, de different âges, indignes ainsi que métisse. En adoptant une méthodologie dynamique et participative basée sur l’alternance de moments ludiques et de réflexions personnelles, la psychothérapeute a guidé les participants dans un processus d’expression et de libération des douleurs et souffrances de chacun, symboliquement terminé en brulant des petits papiers ou tous avaient écrit leurs problèmes personnels. L’événement a eu un franc succès, les participants ont beaucoup appréciés et ils ont exprimé le fait que cet atelier était nécessaire pour surmonter leurs blocages. De plus, ce séminaire a été aussi une bonne occasion pour promouvoir les activités de la « Casa de la Juventud Mashi-Pierre » et pour relancer des anciennes collaborations avec les représentants d’autres associations locales, en particulier avec la « Coopérative Kawsay ». C’est un plaisir de partager ici quelques imagines de ces beaux moments … Merci beaucoup à tous ceux qui ont collaboré à son organisation et à tous ceux qui ont participé en créant un espace authentique et sincère de discussion, en rendant cette expérience unique et inoubliable!taller_hagame_sentir_importante.jpg

mardi, mars 1 2016

Le départ d'Elodie ...

Aujourd’hui notre collègue Elodie nous a salué pour revenir en France et pour partager son sourire avec d'autres enfants et jeunes du monde. Nous voulons la remercier avec sincérité pour tout ce qu'elle a apporté dans les temps qu'elle a passé avec nous... Merci beaucoup Elodie, nous te souhaitons tout le meilleur pour ton avenir!

elodie_parte_Fotor.jpg

vendredi, février 19 2016

Des nouvelles têtes a la casa…

bienvenue_voluntairs__copy.jpg

jeudi, février 4 2016

Nouvelles de début d'année...

Bonjour à tous!

Quelques nouvelles de la Fondation en ce début d'année 2016...

Nous avons pu faire une sortie avec les enfants de la fondation pour bien commencer l’année !

A Saraguro, le Carnaval commence autour du 20 janvier… les enfants (et les adultes aussi!), s’amusent avec la farine, l’eau, les œufs et les serpentins dans les rues… Pour nous à la fondation, ce fut l’occasion de confectionner des masques avec les enfants…

Clémence, volontaire à la Casa Mashi Pierre depuis 2 ans, est rentrée en France le 27 janvier. Cela n'a pas été facile pour elle de quitter Saraguro et les enfants ! Pour son départ, nous avons organisé 2 goûters avec les enfants. Un avec une classe d’élève de la communauté de Yucucapac et un autre avec les enfants et adolescents de la fondation, 27 ont répondu présent. Le Président est venu dire quelques mots. Le président, le secrétaire et Elodie ont invité Clémence à un dîner, offert par l'association, pour la remercier. Aussi, un repas et une après-midi ont été organisés par la communauté de Yucucapac pour remercier chaleureusement la volontaire Clémence pour son investissement auprès de l'école et, remercier l’association Mashi Pierre pour sa collaboration. Le Président et les 2 volontaires étaient donc invités à partager un moment très convivial. Une table a été offerte à la fondation Mashi Pierre au nom des parents d’élèves de la communauté. Les enfants et les parents d’élèves ont offerts beaucoup de cadeaux aux 2 volontaires. Des lettres de remerciement, écrites par les enfants et les parents d’élèves, ont été données à Clémence pour l’Association française, aussi vivement remerciée lors de cet évènement.

Elodie

mercredi, décembre 30 2015

Festival de Noël 2015

Le 20 décembre dernier, un festival de Noël a été organisé à Sarauguro et ce à l’initiative de deux jeunes : Jhonny et Kleber, respectivement secrétaire et vice-président de la Casa de la Juventud Mashi Pierre. Ils ont su fédérer autour d’eux plusieurs organisations : La casa del adulto mayor (club du 3eme âge), le Consejo de proteccion de derechos (entité publique qui soutient les personnes dites « vulnérables »), le Consejo de la juventud Saragurense (3 jeunes indigènes) et les deux miss élues de Saraguro (l’une indigène et l’autre métisse).

Ce festival s’est déroulé de 10h à 16h. Différents artistes se sont succédés et ont accompagné tout l’après-midi des jeux organisés pour les enfants et les adultes et aussi la distribution d’un goûter et de bonbons de Noël. Dans la journée, une centaine de personnes ont assisté et participé à cet événement, dont beaucoup d’enfants habitués de la Casa Mashi Pierre. Les jeunes qui ont organisé cette journée étaient satisfaits du déroulement. Ce fut une bonne occasion de maintenir les liens avec le Consejo de la juventud Saragurense et La Casa del adulto mayor. L’ambiance de cette journée était très conviviale et les jeux organisés ont ravis petits et grands !

Ce festival a été organisé au nom de RINAJS (organisation présidée par Jhonny qui souhaite travailler auprès des enfants et des jeunes et qui est soutenue par Mashi Pierre) et de la Casa de la Juventud Mashi Pierre. Cependant, aucun membre de la fondation n’était présent le jour de l’événement. Seuls Jhonny, Kleber, le président et les deux volontaires ont participé.

jeudi, décembre 10 2015

Les activités de ces derniers mois...

Nouvelles de la Casa depuis Septembre 2015

La bibliothèque a enregistré de nouveaux inscrits ces derniers mois. Ce sont essentiellement des enfants qui viennent consulter des livres et lire des contes avec les volontaires, les lundis et vendredis. Quelques jeunes et adultes montrent un intérêt mais ne s’inscrivent pas encore.


Au quotidien, la Casa ne désemplit pas et nous essayons de proposer aux enfants de nouvelles activités quand nous trouvons le temps. En octobre, nous avons pu organiser une sortie « chasse au trésor » pendant une après-midi : 16 enfants ont participé et le résultat a été très positif. Les cours d’anglais dans les écoles et à la fondation se passent toujours aussi bien et les enfants progressent. Nous avons aussi reçu l’aide d’une amie française, en visite pour quelques jours, et cela nous a permis de leur proposer un atelier cuisine et un atelier scoubidou.

Saraguro se prépare à fêter Noël… A la Casa, les enfants et les volontaires s’activent pour décorer le local et organiser un goûter avant les vacances.

jeudi, novembre 26 2015

Visite de Rémi Bacouillard, Chargé de mission en coopération Technique à l’Ambassade de France en Equateur

Le 24 septembre 2015, la Casa de la Juventud Mashi Pierre a reçu la visite de Rémi Bacouillard, chargé de Mission Coopération Technique à l’Ambassade de France. L’objet de sa venue était de rencontrer les membres de l’association, les volontaires ainsi que de mieux connaître le projet de Bibliothèque mis en place il y a quelques mois grâce à l’aide de l’Ambassade de France. Fin 2014, celle-ci avait en effet octroyé une subvention à la Casa Mashi Pierre pour mettre en place un espace de bibliothèque/ludothèque pour les jeunes et les enfants de Saraguro. Depuis le démarrage réel en juin 2015, cet espace accueille deux fois par semaine des enfants et des adolescents pour lire, jouer et emprunter des livres.

IMGP9927.JPG

La visite de M. Bacouillard fut l’occasion de faire un premier bilan de ce projet. Malgré des débuts plutôt timides, cet espace rencontre un succès certain auprès des enfants et de quelques jeunes. Le maintien et le développement (ateliers contes, amplitude horaire plus grande, évènements culturels, lien avec les écoles…) de cette bibliothèque sont une priorité pour cette fin 2015 et l’année 2016. Cette visite a permis de renforcer les liens entre l’ambassade te les membres de l’association ; une collaboration sur le long terme est souhaitée par les deux parties.

mardi, septembre 8 2015

Nouvelles de la Casa Juillet-Août 2015

A Saraguro, les enfants et les jeunes étaient en vacances en juillet et août. Pendant ces deux mois, la Casa a accueilli beaucoup de monde ! En effet, si une partie des enfants quittent Saraguro pendant les vacances pour rendre visite à des parents dans d’autres régions du pays, la plupart restent à Sarguro pour travailler (ils ont des petits boulots comme cireurs de chaussures, vendeurs au marché…) ou sont livrés à eux-mêmes toute la journée. Une fois les derniers examens finis, la Casa était ouverte aux enfants tous les après-midis pour jouer et faire des activités manuelles. Entre 15 et 20 enfants venaient tous les jours pour jouer au UNO, aux échecs, à la bataille navale mais aussi colorier, couper, coller, décorer le local. Au mois de juillet, nous avons également organisé deux sorties avec 15 enfants, dans des lieux un peu en dehors de Saraguro. Les enfants ont pu jouer à des jeux de plein air et s’amuser quelques heures et étaient ravis de sortir du cadre habituel de la fondation.

P7180144.JPG

Pendant ces deux mois de vacances, Clémence a également donné 6 heures de cours d’anglais dans l’école d’une communauté de Saraguro, Yucucapac. Cette école n’ayant pas assez de fonds pour embaucher un professeur d’anglais, la directrice a fait appel à la fondation Mashi Pierre pour donner des cours et que ses élèves ne soient pas en difficulté en arrivant au collège. Cette expérience a été très positive et Clémence devraient continuer à donner des cours jusqu’au mois de janvier 2016.

IMGP6767.JPG

Le samedi 8 août, quelques jeunes de la fondation ont participé au « dia de la juventud » organisé par une organisation de jeunes indigènes. Après un défilé la matin, différentes activités ont été organisée sur la place principale de Saraguro (concours de danse, de dessin, course de motos) et une soirée festive avec plusieurs groupes de musique en live a clôturé la journée. Cet événement s’est bien déroulé mais la collaboration entre jeunes métisses et jeunes indigènes est toujours très délicate : chacun travail de son côté et il est difficile d’accepter l’aide de l’autre !

Début septembre, une nouvelle volontaire est arrivée à Saraguro pour aider Clémence à la gestion quotidienne de la fondation. Elodie a 25 ans et travaille depuis plusieurs années auprès de jeunes en insertion dans le département de l’Isère. Elle s’est engagée auprès de la fondation Mashi Pierre pour une durée de 6 mois.

IMGP9875.JPG

En France l'association "Les amis de Pierre pour Saraguro" organise le vendredi 6 novembre prochain une soirée film en collaboration avec l'association des donneurs d'organes.Un très beau documentaire sur cette réalité du don d'organes qui fait réfléchir. Cette soirée aura lieu à 20h15 salle des trois Mâts quartier des Justices à Angers, entrée libre. La quête "chapeau" sera reversée à l'association pour la Casa Mashi Pierre de Saraguro.

vendredi, juillet 3 2015

Nouvelle de la casa juin 2015

Le président de l’association les Amis de Pierre pour Saraguro, Hubert Humeau ainsi que sa femme Anne-Marie sont venus à Saraguro du 3 au 20 juin. Ils ont pu rencontrer les volontaires et membres de la fondation Mashi Pierre Saraguro ainsi que certains acteurs importants de Saraguro.

10437660_401801873337509_4664062608400385954_n.jpg

Pendant leur séjour, La Fondation s'est réunie en Assemblée Générale et a élu un nouveau président en la personne du docteur Luis Vacacela qui était vice-président préalablement . Tous les membres ont pu remercier Laura Zhaguï présidente depuis la création en 2013.

1491716_682452465133434_1244759802_n.jpg




-Le nouveau vice-président se nomme Kleber Sozoranga, c’est un jeune de 22 ans qui vient d’intégrer la fondation.

-La trésorière se nomme María Ordoñez.

-Jhonny Cabrera reste secrétaire de la fondation.

Les activités avec les enfants à la Casa de la Juventud suivent leurs cours. Voici quelques photos d’un atelier cuisine et d´un après-midi lecture à la bibliothèque.

SAM_1382.JPG

SAM_1410.JPG

SAM_1427.JPG

Le mois de juin est un moment plein de festivités à Saraguro. L’Inti Raymi est la fête indigène la plus importante de l’année. Elle est célébrée dans toute l’Amérique latine le 21 juin. A cette occasion de nombreux concerts, cérémonies et processions ont lieu à Saraguro.

10805648_10207015830425289_8181794494312305986_n.jpg

La fête de Saraguro a lieu le 28 juin, jour de la Saint-Pierre, patron de la ville. Une feria (sorte de foire) s’installe toute la semaine précédant ce weekend dans le centre-ville. De nombreux feux d’artifices et concerts ont ainsi lieu tout le weekend sur la place centrale.

11709546_10207101409764719_1502444431806643309_n.jpg

Les vacances scolaires en dans la Sierra équatorienne ayant lieu en juillet et août, les activités et horaires de la Casa de la Juventud seront modifiés.

samedi, mai 23 2015

Nouvelles de la Casa Mai 2015

Les activités quotidiennes ont été maintenues malgré le retour en France de Clémence et ce, grâce à l’arrivée d’un nouveau volontaire français Omar, qui s’est engagé avec nous jusqu’à fin juillet. Le soutien scolaire (de lundi au vendredi) a continué sans qu’on observe une baisse de fréquentation ; il y a en moyenne une douzaine d’enfants par jour. Les cours d’anglais ont également été maintenus, à raison de deux fois par semaine. En plus de ces activités, il a été proposé régulièrement aux enfants des ateliers contes, activités manuelles, cuisine et géographie. La psychologue bénévole qui a commencé à travailler avec nous au mois de décembre, continue à venir une fois par semaine pour des consultations individuelles gratuites.
Le dimanche 3 mai dernier, l’Equateur a célébré la fête des mères. Ce jour est particulièrement important en Amérique latine. La fondation a donc proposé une émission de radio dédiée à ce jour, el « Dia de la madre », diffusée par la radio « Buen pastor ». A cette occasion, quelques enfants de la fondation ont lu en direct des poèmes et d’autres membres (jeunes et adultes) ont élaboré une réflexion sur le rôle des mères dans la société équatorienne.
20150510_134756.jpg 20150510_150846.jpg Depuis le 20 mai, le retour de Clémence à Saraguro va permettre de maintenir les activités quotidiennes et d’en mettre en place de nouvelles, notamment une ouverture plus régulière de notre espace bibliothèque.
L’association française, représentée par son président Hubert Humeau et son épouse Anne-Marie Humeau, rendra visite à la fondation à Saraguro, du 2 au 20 juin prochains.

jeudi, avril 30 2015

La FANESCA de Mashi Pierre!

La fanesca un plat typique Equatorien qui est à l’honneur durant toute la semaine sainte : .Symbole de mélange, c’est un plat contenant toutes sortes de grains : mais, blés, fèves, haricots, ainsi que des légumes. ! On y ajoute du poisson ou de la viande selon les productions et coutumes locales. Il faut dire qu'il y a plus d'une quarantaine d'ingrédients! A Saraguro, le mercredi 4 mars Mashi Pierre a organisé pour la première fois cette année un repas collectif à l’occasion de la semaine sainte. Ainsi, nous avons proposé de la fanesca à un prix modique sur la place de la mairie. Cet événement fût l’occasion de donner plus de visibilité à l’association, tout en proposant un moment de convivialité autour de produits locaux !

SAM_0942.JPG

SAM_0945.JPG

SAM_0944.JPG

jeudi, janvier 29 2015

Vie quotidienne à la casa

jeudi, décembre 18 2014

Visite de l'ambassadeur de France à la fondation Mashi Pierre

DSCN9838.JPG Samedi 25 octobre, l’Ambassadeur de France, M. François Gauthier, est venu nous rendre visite à Saraguro, accompagné de son épouse. Nous – volontaires, membres de la fondation, jeunes, enfants et autorités – l’avons accueilli sur la place du village en début de matinée. Après une séance de travail avec le maire de Saraguro, Abel Sarango et une réception un peu protocolaire à la mairie, nous sommes tous allés à la Casa de la Juventud. L’ambassadeur, son épouse, le maire et ses conseillers ont alors pu visiter nos locaux avant que nous leur présentions de façon précise les activités de la fondation. Quelques enfants et jeunes que nous avions invités ont également pris la parole pour se présenter et raconter ce pourquoi ils viennent à la fondation. L’ambassadeur a offert aux enfants quelques jouets éducatifs, très précieux pour nous ! Après une remise de cadeaux (le traditionnel poncho de laine pour l’ambassadeur et le collier artisanal de Saraguro pour son épouse) et un toast à l’horchata (infusion typique de Saraguro, à laquelle on ajoute un peu d’alcool fort), nous sommes allés déjeuner tous ensemble au Shamuico, meilleur restaurant du village. Cette visite s’est très bien passée ! Elle nous a permis de faire connaître le projet et les membres de la fondation au maire de Saraguro. Celui-ci s’est montré attentif lors de la présentation et nous a invités à venir le voir pour discuter d’une prochaine collaboration. L’ambassadeur et son épouse nous ont assuré de leur soutien. L’épouse de l’ambassadeur nous a proposé l’aide de l’association « Quito accueil » dont elle est présidente d’honneur, pour acquérir des livres, nécessaires à notre projet de bibliothèque. Nous vous tiendrons bien sûr informés dans les prochains mois !

- page 1 de 3